Yoga paddle : en quoi consiste cette activité ?

Écrit par admin

On cherche tous à nous libérer un peu de tout ce qui encombre notre quotidien. On s’est rendu compte que rien ne valait le temps qu’on pouvait consacrer pour pratiquer les activités qui nous font réellement du bien et qui permettent de nous soulager, et d’évacuer le stress. Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons parler d’un modèle de yoga assez particulier qui est le yoga paddle.

Yoga paddle : pourquoi est-il recommandé de pratiquer du yoga ?

Les modèles de yoga qu’on peut pratiquer aujourd’hui ne cessent de se développer et de se diversifier. En effet, une fois que les bienfaits de cette activité physique très particulière sur le corps ont été démontrés et prouvés. Les éducateurs sportifs ne cessent d’innover de nouveaux mouvements et de nouvelles postures, tout en essayant de moderniser un peu le patrimoine du yoga existant. Le yoga existe depuis des lustres. Depuis la nuit des temps, le yoga a été le seul moyen pour les personnes de se rapprocher au maximum des divinités, car la principale finalité de cette pratique était la rétrospection intérieure et profonde qui pouvait amener à une éventuelle rencontre et connexion avec dieu. Les pharaons, les hindous ou encore les Chinois ont tous développé un modèle de yoga spécifique à eux. Dans la globalité, tous les modèles se rencontrent en un point très important, c'est l’apprentissage de la maîtrise de la respiration et du souffle. Ce type de sport, si on peut l’appeler comme tel, est réputé et apprécié pour la régularisation de la circulation sanguine, l’amélioration de l’humeur, le soulagement de certains types de douleurs articulaires et musculaires, etc. Le yoga permet par ailleurs de prolonger la jeunesse des cellules d’une personne.

Qu’est-ce que le yoga paddle ?

Le yoga paddle est tout simplement un style de yoga contemporain vu qu’il utilise une planche de stand-up qu’on peut retrouver dans certains sports nautiques. Le yoga paddle est donc un alliage entre la version classique de cette activité et une forme de surf, mais sans pour autant déjouer les vagues, car ce yoga ne peut être pratiqué que si la surface de l’eau est assez calme et non tumultueuse, comme dans les lacs. L’eau exerce déjà une activité apaisante sur le cerveau de l’être humain et lui permet de secréter de l’endorphine qui est connue pour être l’hormone du bonheur, de la relaxation et du relâchement. Sur cette planche, la personne peut réaliser différents mouvements tout en essayant de rester en équilibre, ce qui rajoute une difficulté supplémentaire permettant de mieux faire travailler le corps humain. Le yoga paddle est aujourd’hui très apprécié comme étant à la fois une activité très appréciée, car elle permet à la personne de sortir et de pratiquer cet exercice en plein air tout en profitant de la beauté du paysage, tout en bénéficiant de tous les vertus anti-stress et anti-anxiété que le yoga lui procure.

Quelles sont les positions les plus courantes dans le yoga paddle ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut dans l’article, le yoga paddle nécessite un plus grand travail d’équilibre que les types qui se pratiquent sur un tapis à la maison ou dans une salle de gym. L’eau, même si elle est stable, elle cause toujours de petites secousses sur la planche, ce qui pourrait considérablement déstabiliser la personne qui pratique le yoga paddle et qui en est encore débutante. Il est alors conseillé d’aller petit à petit dans l’exécution des mouvements, en commençant par la position assise. Vous réussirez progressivement à vous tenir debout sur la planche sans pour autant perdre les pédales et tomber dans l’eau. Dans la liste suivante, nous allons citer les principaux mouvements emblématiques du yoga paddle en expliquant bien évidemment chacun d’entre eux :

  • Le warrior 1 ;
  • Le warrior 2 ;
  • La position du chat.

En français, warrior signifie le guerrier. C’est le fait de se tenir debout, les jambes écartées en fléchissant le genou de la jambe de l’avant et les mains tirés dans le sens de l’écart des pieds. Dans la deuxième version, on fait les mêmes gestes de jambes sans que les bras ne soient tirés vers le ciel. Le troisième mouvement consiste à s’appuyer sur une jambe tandis que l’autre est fléchie en arrière, une main sur la planche et l’autre tirée vers l’avant.